Jeudi 28 Avril: Dîner Théâtre

Jeudi 28 Avril: Dîner Théâtre

Après le spectacle rencontre avec les comédiennes

“Et pendant ce temps, Simone veille”

Le féminisme peut-il être drôle ? C’est tout l’enjeu de ce spectacle….

Production : Monsieur Max Production / Auteurs :Trinidad, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani, Corinne Berron / Textes chansons : Trinidad / Mise en scène : Gil Galliot / Interprètes : Trinidad, Fabienne Chaudat , Agnès Bove, Serena Reinaldi / Durée : 1h20

Direction musicale : Pascal Lafa / Scénographie : Jean Yves Perruchon / Vidéo : Philippe Bréard

 

“Le féminisme peut-il être drôle ? C’est tout l’enjeu de ce spectacle.

Suite à l’affaire Strauss Kahn en 2011, Trinidad a eu l’idée de revisiter l’histoire de la condition féminine en France des années 50 à nos jours à travers trois lignées de femmes, celles de Marcelle, France et Giovanna. L’ouvrière, la bourgeoise et la troisième issue de la classe moyenne qui semble s’être échappée d’un film de Jacques Tati.

Ces trois femmes au destin différent ont toutefois un point commun, elles ont travaillé pendant la guerre et ont gardé la nostalgie d’une indépendance « éphémère » devenue après le retour des hommes : « effet mère ». Car dans leur quotidien des années 50 elles sont cantonnées dans leur rôle de femme au foyer avec pour seule consolation l’arrivée de l’électroménager. Sauront-elles transmettre à leur descendance ce goût de liberté ?

Quatre générations de femmes se succèdent dans ce voyage qui s’étend de la lutte pour l’avortement à la procréation assistée. Au travers de scènes de la vie quotidienne, ces douze femmes nous entraînent dans leur intimité et leur touchante imperfection. Ce voyage dans le temps est ponctué par les interventions d’une Simone qui veille pour nous rappeler les dates importantes qui ont jalonné cette évolution qui s’est faite à force de combats, de désirs, de doutes et surtout dans la quête d’une égalité hommes / femmes.

Aucune revendication, juste un constat et une question :sommes-nous enfin capable d’avancer ensemble ?”

au Studio Hébertot